Nouvelles fonctions dans Lightroom 5

La nouvelle version de Lightroom est disponible depuis quelques semaines et je viens enfin de l’acquérir. A première vue, on pourrait penser qu’il n’y a pas de grands changements. En effet, l’interface est pratiquement identique à celle de Lightroom 4 et il n’y a que quelques modifications à certains panneaux, qui contiennent maintenant quelques nouvelles fonctions. J’essayerai de les décrire en détail dans de prochains articles, mais pour le moment, je ne donnerai qu’une brève description des principales améliorations.

  • Suppression des défauts
    Avant, on ne pouvait corriger ou cloner les défauts qu’en utilisant un cercle, dont on pouvait juste changer la taille et opacité. Dans Lightroom 5, il est aussi possible de peindre une zone, tout comme dans Photoshop. Evidemment, comme tout le reste dans Lightroom, ces changements ne sont pas destructifs. C’est donc extrêmement utile et réduira de manière drastique la nécessité d’utiliser Photoshop pour de simples retouches, ce qui vous fera gagner du temps et beaucoup d’espace sur le disque dur, sans pour autant perdre la possibilité d’annuler les corrections.
  • Redressement automatique
    Le nouvel onglet Basique dans le panneau Corrections de l’objectif (module Développement) contient plusieurs options de redressement automatique. Il est ainsi possible non seulement de redresser des photos inclinées, mais aussi de corriger la distorsion verticale ou horizontale avec un seul clic.
  • Filtre radial
    Le nouveau filtre radial offre les mêmes options que le filtre gradué, mais avec un cercle ou une ellipse. Très pratique pour mettre en valeur une partie de la photo.
  • Aperçus dynamiques
    Les aperçus dynamiques permettent de développer les photos même hors-ligne, c’est-à-dire quand les fichiers originaux se trouvent sur un disque dur externe qui n’est pas connecté. Pour se faire, Lightroom 5 utilise une copie locale et mets à jour tous les changements dès que l’on connecte à nouveau le disque externe.
  • Diaporamas
    Il est désormais possible d’ajouter des vidéos aux diaporamas.
  • Livres
    Le module de livres offre maintenant plus de modèles et d’options de personnalisation.

Avec Lightroom 5, il est de moins en moins nécessaire de travailler en parallèle avec Photoshop. Pour moi, la nouvelle fonction la plus importante est sans aucun doute la suppression des défauts améliorée ; je n’avais pas besoin d’autres raisons pour actualiser Lightroom. Il y a énormément de photos que je pourrai dorénavant traiter complètement sans devoir ouvrir Photoshop, ce qui facilitera grandement mon travail et me fera aussi gagner beaucoup de place sur le disque dur, les fichiers PSD et TIFF (nécessaires pour pouvoir peaufiner les retouches, grâce aux couches) étant très grands.

Utilisez-vous déjà Lightroom 5 ? Que préférez-vous de cette version ?

 

Cet article est basé sur Lightroom 5.0 ; l’interface et les fonctions décrites peuvent être différentes dans d’autres versions.